Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vous trouverez dans ces pages des réactions à l'actualité, un lien vers le site de la famille Reiss. N'hesitez pas à me laisser un message.

Recherche

25 mai 2015 1 25 /05 /mai /2015 15:50
Se canto, que canto

Dans les années 1990, deux de mes frères, Albert et Robert et moi nous promenons en VTT, profitant de la merveilleuse Ile-de-France, en retraités heureux. Au pied de la fameuse terrasse de St-Germain-en- Laye, l'un d'entre nous s'avise d'un patelin où notre mère nous envoyait pendant les vacances lors des années qui ont suivi la Libération. Là on nous faisait chanter notamment "Le Val d'Anniviers", chant nostalgique de montagnards expatriés inconsolables de leur village. Et nous de nous demander, notre Val d'Anniviers, c'est où? D'une seule voix nous avons répondu :"Cailhau!". C'est le petit patelin où nous avions abouti à l'issue de l'Exode en Juin 1940. Là nous avons découvert la splendeur des paysages du Midi, les Pyrénées enneigées au loin, le jaune éclatant des champs de blé sous le soleil, les cyprès et les tuiles romaines (dessin). Pour ne pas parler des platanes, des figuiers et des vignes, du maréchal-ferrant et des restes toujours vivaces de la langue d'oc. D'ailleurs, nous avons appris à l'école l'hymne du sud de la France, "Se canto, que canto" et le chantons en choeur lors des réunions des Audois de Paris.

De nos multiples racines, c'est bien celle-là qui domine, et que nous chérissons, octogénaires fidèles et reconnaissants.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

al 25/05/2015 21:59

Mémoire ô combien chérie!

Herbert 25/05/2015 22:28

Ah que c'est bien dit!

Articles Récents